La lutte contre la corruption à Madagascar est un arsenal. Dans le cadre de la lutte contre la corruption au niveau de son département, la justice a annoncé dernièrement l’équipement de caméras de surveillance dans les prisons essentiellement à Antananarivo. Il en sera de même pour les bureaux administratifs ainsi que les tribunaux. « Ces caméras de surveillance permettront de coir en temps réel, les actes de corruption perpétrés par les agents administratifs et pénitentiaires. Le fait d’installer ces caméras pourra aussi atténuer ces actes » a fait savoir le ministère de la justice. Or, c’est l’ensemble des organes institutionnels dans le pays qui est corrompu. Aucune administration c’est épargnée y compris dans les rangs des forces de l’ordre. A propos des agents pénitenciers, dès que les malfaiteurs mettent les pieds en prison, tout le quotidien d’un détenu est monnayé à prix d’or par ces derniers. Sans parler des magistrats qui s’engraissent sur les mirages des libertés provisoires. Il y a des innocents qui subissent cette mésaventure. Bref, des défis restent à relever dans la lutte contre la corruption au sein de la justice malgache. L’absence d’un vrai Etat de droit de culture pour préserver l’intérêt commun, le respect des valeurs collectives perdues depuis le temps d’antan suivie de la destruction de la valeur morale demeurent problématiques. La tâche n’est pas facile à remédier. La justice a perdu depuis bien longtemps la confiance de la population.

Nandrianina A

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here